Authenticité

Quand on parle de la conception adornienne du jargon de l’authenticité, on dit souvent qu’Adorno, lui aussi a formé un jargon particulier et peu accessible. On pense à ses hégélianismes, à l’utilisation de mots étrangers, de citations latines, grecques ou françaises non traduites, mais aussi à la construction anti-intuitive des phrases, faites d’arrêts, de syncopes, d’interruptions de rythme.

Mais tous ces attributs ne sont justement pas ceux qui font qu’une langue prend un caractère « authentique ». Aucun mot d’Adorno ne veut invoquer plus que ce qu’il ne signifie, aucune phrase ne cherche à conjurer de vieille dignité sacrale. Les expressions empruntées à d’autres langues sont comme des éléments étrangers. Leur effet est exactement contraire à celui des mots dépassés de la vie quotidienne, qui prennent dans leur nouvelle constellation une aura d’authenticité. Et les arrêts permettent de ne pas tomber dans l’autosuffisance avec laquelle les mots se sont installés dans la pensée des authentiques. (Deutsche Fassung)

Ein Gedanke zu “Authenticité

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

w

Verbinde mit %s